Tipis du Bonheur de Vivre : un week-end comme les indiens à Brulon !

Il y a près d’un an, donc, j’ai testé un week-end on ne peut plus insolite, sur la trace des Amérindiens. Je vous raconte tout sur cette idée de week-end original à faire en famille !

En regardant la liste des gîtes proposés dans mon coffret « Nuit insolite » de Smartbox, je suis tombée sur « Les Tipis du Bonheur de Vivre ». Le nom m’intriguait déjà. C’est quoi ça, une secte des gens heureux qui mangent des graines et de la nourriture macrobiotique et se réveillent tous les matins en saluant le soleil ? Pas tout à fait ça, si ce n’est que le site internet ironise quand même en parlant de « tipithérapie » !
Alors c’est quoi, les Tipis du Bonheur de Vivre ? Un camp près du Mans, à Brûlon exactement, créé par un passionné de culture amérindienne qui a passé sa vie (ou presque) à étudier le mode de vie des indiens d’Amérique et à s’en imprégner.
Le site Internet, bien qu’un peu old school pour la réservation (mieux vaut les appeler !), promet une immersion totale grâce à plusieurs formules pour les amoureux, pour les familles mais aussi pour les groupes scolaires.
Je m’imagine, telle Pocahontas (ou le petit indien Nagawika) en train de faire mon feu sous mon tipi. Et hop, ni une ni deux je réserve et, jusquauboutiste, je rajoute même une nuit !

DSC07421Nous voilà donc,  chéri et moi, arrivés devant le joli chalet en bois du camp. Celui-ci est situé près d’un grand étang bordé d’une plage, l’idéal pour les familles et les pique-niques de l’été ! On nous remet un drôle de schéma avec des ronds et des carrés… Aaaah c’est un plan pour savoir où se trouve notre tipi ! Bingo, on écope du tipi « Absalooka » pour 6 personnes pour nous 2. Nous verrons plus tard , au moment de passer à la pratique des tâches domestiques inside the tipi, que ce n’est finalement pas un cadeau…

DSC07447Après avoir découvert notre tipi et déposé nos affaires, place à la pratique ! On apprend avec Pierrot, un habitué du camp, à couper notre bois à la hache. Pas facile au début, je laisse donc l’homme faire ! Pendant ce temps, moi, je m’en vais me cultiver en consultant les panneaux de l’exposition sur les indiens d’Amérique. On y apprend un tas de choses sur leur culture et leur histoire, comme par exemple que Davy Crockett, qui a participé au massacre d’indiens, était loin d’être un héros !

A 19h, un pot d’accueil est organisé dans un grand chalet. L’occasion d’en savoir plus sur les règles de vie au sein du camp et de glaner quelques conseils pour bien réussir son feu (et accessoirement, pouvoir dormir un peu cette nuit sans claquer des dents). Juste après a lieu la veillée Contes et Légendes, pour ceux qui s’y sont inscrits.

DSC07453Kendall, indien natif, se présente en anglais, épaulé par son traducteur. On s’assoit sur les peaux de bêtes disposées tout autour du feu et on retourne nos bancs de bois pour s’y adosser. Nous plongeons dans une ambiance magique où se mêlent le crépitement du feu et les voix de Kendall et de sa fille de 10 ans qui entonnent des chants indiens. Nous découvrons les rites et coutumes des amérindiens contés par Kendall tout en goûtant les plats typiques de ses ancêtres : salade de riz au maïs et haricots rouges et chair de bison, pastèque. Notre esprit se nourrit de la chaleur et de l’amour qui règne ici (ça y est, ils m’ont enrôlée, je fais partie de leur secte maintenant…).

DSC07438A la fin de la veillée, on nous remet de l’allume feu et une boîte d’allumettes. A nous de jouer maintenant ! Et c’est peu dire que ce n’est pas une mince que de faire un feu de bois sous un tipi ! Ca met du temps à prendre et à réchauffer notre trèèèès grannnnnd tipi… Et ensuite il faut se relever régulièrement dans la nuit pour remettre du bois ! Nous y arriverons mieux la 2ème nuit. Le lendemain matin, le petit-déjeuner est servi dans le chalet d’accueil, dans une salle décorée de coiffes indiennes et de têtes de bisons. Marie, la femme de Kendall, s’affaire à la préparation de délicieux pancakes sur lesquelles nous étalons sirop d’érable, confiture et « Fluff », cette drôle de pâte de marshmallow. Ah tiens d’ailleurs, n’oubliez pas vos piques à brochettes et vos chamallows à faire fondre dans votre feu !

Si vous voulez un aperçu du camp et des veillées Contes et Légendes, cliquez pour voir la vidéo :

Infos pratiques pour jouer les indiens le temps d’un week-end…
Les Tipis du Bonheur de Vivre
Le Plan d’Eau, 72350 Brulon
Réservations sur www.lebonheurdevivre.net ou au 02 43 95 57 54

Publié dans Sorties en famille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*